The Best bookmaker bet365 Bonus

Дървен материал от www.emsien3.com

Visite GDA-Sidi Amor

  • BNG Banderole 2
    Visite GDA Sidi Amor

Présentation

Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) constituent un enjeu stratégique dans la mesure où ils trouvent application dans divers domaines comme l’agriculture, l’alimentation, l’environnement, la santé et l’industrie.

L’analyse des données fait constater que les superficies cultivées en plantes OGM, ainsi que le nombre de pays et de cultivateurs, sont en croissance continue. Il en est de même pour leur commercialisation. Les cultures transgéniques concernent principalement le soja, le maïs, le coton et le colza. Il est à noter que plusieurs autres espèces ont été transformées et cultivées dont la tomate, la pomme de terre, le blé, le riz, etc.

Aujourd’hui, la question du refus ou de l’acceptation des OGM ne se pose plus; la préoccupation majeure étant leur réglementation, notamment après la ratification du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologique par plus de 150 pays dont la Tunisie.

Néanmoins, des incertitudes scientifiques demeurent quant aux risques potentiels que peuvent générer la biotechnologie moderne et les OGM sur l’environnement et la santé. A cet égard, le Protocole de Carthagène, en tant qu’assise juridique internationale en la matière, vise à réduire le potentiel des effets secondaires des biotechnologies sur la biodiversité et son utilisation durable. L’objectif général proclamé par l’article premier du protocole de Carthagène est celui de «contribuer à assurer un degré adéquat de protection pour le transfert, la manipulation et l’utilisation sans danger des Organismes Vivants Modifiés» résultant de la biotechnologie moderne qui peuvent avoir des effets défavorables sur la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique, compte tenu également des risques pour la santé humaine, en mettant l’accent plus précisément sur les mouvements transfrontières».

En Tunisie, l’évaluation de l’état des biotechnologies laisse ressortir que les recherches en biotechnologie ayant lien avec les OGM se développent à pas réguliers dans les laboratoires et unités de recherche dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de l’environnement et de l’agroalimentaire. La Tunisie doit prendre les mesures juridiques, administratives et techniques appropriées pour s'acquitter de ses obligations au titre du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques relatif à la Convention sur la Diversité Biologique.

Dans ce cadre, Un réseau de laboratoires officiels ayant pour mission le contrôle (identification et quantification) des OGM dans les différentes filières (agriculture, environnement, santé et industrie) a été créé. Le laboratoire de contrôle des OGM de la BNG fait partie de ce réseau en tant que Laboratoire National de Référence

Equipe de Recherche

Chercheurs Spécialité Institution
MEDINI Maher* Biologie Moléculaire BNG
SADDOUD Olfa Biologie Moléculaire BNG
Jallouli Neila Protéomique BNG
  *: Chef du Laboratoire ;
         

Mission

Le laboratoire national de référence de la BNG a pour mission :

  1. Développement et validation des méthodes de détection, d’identification et de quantification des OGM,
  2. Coordination entre les laboratoires nationaux de détection des OGM,
  3. Collaboration avec les réseaux internationaux des laboratoires de détection des OGM,
  4. Assistance scientifique et technique aux laboratoires nationaux de détection des OGM,
  5. Transfert des procédures normalisées aux laboratoires nationaux,
  6. Gestion d’une base de données nationale sur les OGM,

Programme de recherche

1-       Identification et quantification du mais génétiquement modifié dans l’alimentation humaine et animale sur le marché tunisien

2-      Screening of GM Rice in Processed Food Commodities: A Study in the MENA Region Market

Principaux acquis

Durant l’année 2015 le laboratoire d’OGM a mis en place un workshop scientifique animé par des partenaires Allemands sur la détection et la quantification des OGM dans les produits alimentaires. Le but de ce workshop est le renforcement des capacités de ses scientifiques dans le domaine de la détection et la quantification des OGM.

 

Le laboratoire a également reçu des responsables Africains des ressources génétiques pour leur montrer comment identifier la présence d’OGM dans les aliments et comment les quantifier.

 

Online bookmaker Romenia bet365